Attention, le contenu peut être mis à jour sans rechargement de la page, visitez notre section sur l'accessibilité pour plus d'information Passer au contenu principal

La petite histoire de la ligne Deux-Montagnes

jeudi, 17 décembre 2020

La fin de 2020 marque la disparition de la ligne exo6 Deux-Montagnes, qui transportera ses derniers passagers le 31 décembre. Retour sur la petite histoire de cette grande ligne.

Photo d'un train qui traverse le pont à l'île Bigras

© Photo par FBLphotographe

La ligne Deux-Montagnes a été le moyen de transport privilégié de dizaines de milliers de passagers dans la région métropolitaine, et ce, pendant 102 ans.

Tout a commencé au début du 20e siècle. Le train est alors le moyen de transport le plus utilisé, autant pour les marchandises que pour les passagers. La compétition entre les compagnies ferroviaires est féroce. La Canadian Northern Railway (qui deviendra le Canadien National), dont la gare est située à l’est de Montréal, cherche un moyen d’atteindre le centre-ville et le port sans devoir contourner la montagne. La solution? Creuser un tunnel sous le mont Royal!

Des débuts en pleine pandémie de grippe espagnole

Les travaux pour la construction de la ligne Deux-Montagnes débutent en 1912 et sont interrompus par la Première Guerre mondiale. Le premier train traversera finalement le tunnel en octobre 1918... en pleine pandémie de grippe espagnole! C’est pourquoi aucune cérémonie officielle n’a marqué le coup d’envoi de la nouvelle ligne, pas plus qu’aucune cérémonie officielle n’est à l’ordre du jour pour en souligner la disparition, COVID-19 oblige. Ouvrir et fermer en temps de pandémie, c'est ce qu'on appelle un destin inusité...

Une ligne de train unique en son temps

Cela n’a pas empêché la ligne Deux-Montagnes de cumuler les exploits. Tout d’abord dès sa conception, avec le creusage du tunnel sous le mont Royal. Saviez-vous que les deux équipes qui creusaient aux extrémités se sont rencontrées à mi-chemin du tunnel avec un écart de moins de 3 cm dans l’alignement? Toute une prouesse technique pour l’époque!

Photo du tunnel Mont-Royal

© Photo par FBLphotographe

La ligne Deux-Montagnes est le premier service de train de banlieue à avoir été exploité dans la région montréalaise. Elle est la seule ligne de train électrifiée de la région et la première au Canada. La dernière locomotive électrique livrée en 1916 a utilisé le tunnel du mont Royal pour la dernière fois en 1995, après 80 ans de loyaux services.

Des rénovations majeures de 1992 à 1995

La ligne Deux-Montagnes compte une douzaine de gares sur près de 30 km. Des rénovations majeures ont été menées de 1992 à 1995: rails, gares, système électrique et de signalisation; tout a été mis à niveau. Quelque 58 nouvelles voitures automotrices, un modèle unique d’ingénierie, complète la modernisation de la ligne. L’achalandage connaît ensuite une croissance soutenue, allant jusqu’à plus de 15 000 passagers par jour en direction de la métropole, faisant de la ligne Deux-Montagnes la ligne la plus achalandée du réseau. L’AMT, qui exploite la ligne depuis 1996, en fait l’acquisition du CN en 2014. 

2020: fermeture de la ligne Deux-Montagnes

Le 11 mai dernier, le trajet de la ligne a été tronqué pour permettre les travaux de construction du REM. Le trajet du train allait alors de la gare Deux-Montagnes à la gare Bois-Franc. Cette navette ferroviaire effectuera son dernier tour de piste le 31 décembre 2020 et sera remplacée par un service de navettes par autobus dès le 4 janvier 2021.

Un nouveau chapitre s’ouvrira avec la mise en service de l’antenne Deux-Montagnes du REM, qui remplacera progressivement la ligne de trains d’ici quelques années.

C’est toute une page d’histoire qui se tourne! exo et ses employés sont fiers d’avoir collaboré au développement et au succès de cette ligne. Ce n’est pas sans un pincement au cœur que nous remercions nos nombreux et fidèles clients.

Refonte tarifaire
Abonnés OPUS+ et OPUS+ entreprise: modifiez votre abonnement avant le 10 juin 19 h.